17
mai
2019
International

Hétérotopies climatiques : une ferme urbaine à la Cité Rotterdam de Strasbourg

Par Lazaros Mavromatidis

Publiée par Jean-Noël Marx

Comment imaginer le renouveau d’un quartier par la transition écologique et l’agriculture urbaine ? Cette question est explorée par les élèves architectes-ingénieurs en 4e année à l’INSA Strasbourg depuis octobre 2018 dans un atelier. Ils présenteront leurs projets vendredi 17 mai 2019 devant un jury international. La soutenance est ouverte à tous.

Le quartier Rotterdam est la première cité construite en France, en 1953, avant que ce modèle de grand ensemble urbain se répande dans toutes les banlieues. Comment le redynamiser par et pour la transition écologique ? Comment penser la Haute Qualité Environnementale d’une manière plus sensible que le cadre réglementaire ?

Les 38 étudiants en 4e année du double cursus architecte et ingénieur ont travaillé en équipes pour proposer un programme architectural issu de leurs réflexions lors d’un atelier expérimental démarré en octobre 2018. Il est conçu et coordonné par Lazaros Mavromatidis1, enseignant-chercheur en architecture à l’INSA Strasbourg et au laboratoire ICube, spécialiste de l’architecture durable.

Il s’agissait aussi de débrider leur imagination, en essayant de penser ce quartier comme une « hétérotopie2 climatique », concept théorique introduit par Lazaros Mavromatidis. En d’autres termes, il s’agit d’y imaginer une utopie qui réponde aux enjeux climatiques actuels. Ils ont réfléchi à l’échelle de la ville, du quartier, jusqu’à l’architecture de détail.

Imaginaire, écoles alternatives, serres photovoltaïques, matériaux biosourcés…

Ils ont par exemple imaginé des nouveaux cheminements et espaces publics dans le parc central, des écoles alternatives intégrant la ferme urbaine dans leurs programmes, des espaces de convivialité, de nouveaux services pour les habitants, des ateliers, un marché pour vendre la production de la ferme… La dimension environnementale et climatique est intégrée dans leurs réflexions : matériaux biosourcés ou recyclés, réutilisation des ressources, conception bioclimatique, système de chauffage et climatisation par ventilation naturelle et tirage thermique, serres photovoltaïques, aquaponie …
Un éventail de propositions hors des sentiers battus, qui mêle imaginaire, conception et recherche architecturales, solutions et innovations techniques.

Cet atelier, créé à l’INSA Strasbourg par Lazaros Mavromatidis en octobre 2017, a attiré l’intérêt de partenaires internationaux. Depuis cette année, il est intégré au projet européen 2/2Erasmus + e-FIADE qui implique l’INSA Strasbourg, cinq autres écoles ou universités d’architecture européennes et l’association européenne des formations en architecture.

Les étudiants présenteront leurs projets en anglais le vendredi 17 mai à 13h à l’INSA Strasbourg (amphi Arp), devant un jury international composé d’enseignants-chercheurs partenaires de l’INSA Strasbourg (Pays-Bas, Croatie, Portugal, Turquie) dans le cadre du projet e-FIADE.
La soutenance est ouverte à tout public, l’entrée est libre et gratuite.

À l’issue du jury, le séminaire Thresholds in architectural education : interaction and creativityprésente des éléments importants du projet et est également ouvert au public, à l’INSA Strasbourg.

Contact:

Lazaros Mavromatidis / maître de conférences INSA Strasbourg, école d’architecture et ICube, équipe Génie civil et énergétique
lazaros.mavromatidis@insa-strasbourg.fr

 

1 : Equipe pédagogique: Lazaros Mavromatidis, architecte- ingénieur, PhD, maître de conférences, coordinateur et responsable de l’atelier – 1er semestre : Lazaros Mavromatidis, Alexis Meier, architecte PhD, maître de conférences, Florence Rudolf, sociologue, HdR, PhD, professeure des universités, 2ème semestre: Lazaros Mavromatidis, Jacques Orth, architecte, PRAG

2 : L’hétérotopie est un concept du philosophe Michel Foucault : des « espaces autres », insérés dans la société mais qui n’obéissent pas aux mêmes règles, comme une cabane d’enfants.

Dans les mêmes thématiques :