19
mars
2019
Séminaires / conférences

Le temps du projet et le temps de l’eau – conférence

Par Frédéric Rossano

Publiée par Veronique Zeller

Conférence

Le département d’architecture de l’INSA Strasbourg vous invite à la conférence de Frédéric Rossano, paysagiste dplg, Maître de Conférence à l’ENSAS, le mardi 19 mars à 18h30 dans l’amphithéâtre Arts et Industries. 

Le temps du projet et le temps de l’eau

Visions asynchrones et nouvelles approches dans la prévention des crues

Étendue du temps géologique, permanence du risque, instantanéité de la catastrophe : tout projet de territoire qui intègre la gestion des risques naturels doit faire face à la nécessaire synchronisation de phénomènes dissonants, tant dans leurs échelles spatiales que dans leur temporalités. Les grands projets d’adaptation de cours d’eau mis en œuvre en Europe ces dernières décennies, partiellement motivés par l’anticipation d’évolutions climatiques incertaines, témoignent de la difficulté d’inscrire dans l’aménagement du territoire à la fois la connaissance des évènements passés, les exigences du présent et les scénarios futurs.

Dans ce contexte, le développement de vastes programmes d’élargissement des grands fleuves et rivières marque un tournant proprement historique. Si l’objectif premier de ces aménagements reste la protection contre les crues, l’incertitude liée à leur amplitude et à leur fréquence futures a incité gouvernements et concepteurs à repenser leur approche du risque. Deux grands programmes européens – le programme néerlandais “Room for the River” et la “Troisième correction du Rhône” en Suisse, appliquent ce changement de paradigme à grande échelle en privilégiant des réponses graduelles, horizontales et résilientes plutôt que le renforcement de digues fixes et prétendument sûres.

Une analyse comparée de ces deux grands programmes et de six projets d’adaptations de cours d’eau réalisés dans quatre pays européens éclaire la genèse des politiques actuelles et la palette de solutions mises en œuvre pour redonner de l’élasticité aux corridors fluviaux. Elle révèle un mouvement similaire dans tous ces pays : le retour d’une approche spatiale, intégrée et projectuelle de la gestion des risques, qui engage à nouveau tous les acteurs de la fabrique territoriale. Elle révèle également des différences significatives dans l’élaboration des projets, révélatrices de contextes socio-économiques, de choix technologiques et de présupposés culturels spécifiques, qui ensemble constituent des stratégies originales, possibles sources de réflexion et d’inspiration pour les projets futurs.


Frédéric Rossano est paysagiste, diplômé de l’Ecole nationale supérieure du paysage de Versailles, docteur en sciences de l’ETH Zurich, maître de conférence et directeur du laboratoire AMUP à l’Ecole nationale Supérieure d’architecture de Strasbourg.

Ses champs d’intervention recouvrent les domaines du paysage et de l’urbanisme, et s’appuient sur son expérience de paysagiste, de chef de projet urbain et associé France à KCAP Architects and Planners (Rotterdam/Zurich 2000-12), d’enseignant-chercheur dans différents établissements dont la TU Delft (2001), l’Academie van Bouwkunst Amsterdam (2002), l’Ecole du paysage de Versailles (2004-2006),  l’Institut du paysage de l’ETH Zurich (2008-2015) et l’Ensa Strasbourg depuis 2016.

Son travail se focalise sur les approches projectuelles du paysage et de l’environnement habité, en particulier sur la gestion de l’eau et l’intégration des crues dans le projet urbain et territorial.

Dans les mêmes thématiques :