Prix

Adèle Guerri-Gramont, Charlotte Goulet, Vincent Mesnard, lauréats du 1er concours Biome


Par Veronique Zeller

7 janvier 2022

Adèle Guerri-Gramont, Charlotte Goulet, Vincent Mesnard, étudiants en cinquième année du double cursus architecte ingénieur à l'INSA Strasbourg ont remporté le 14 octobre 2021 la première édition du concours Biome.

Le nouveau concours d’idée lancé par la DREAL Grand-Est s’adresse aux étudiants en architecture, urbanisme et paysage. Le thème de la première édition a été la biodiversité en ville. Un jury composé d’une douzaine d’acteurs de l’architecture et de l’urbanisme dans la région du Grand Est (architectes, Paysagistes, DREAL, CAUE..) a examiné 25 projets.
 
Le projet [Ren-Essence, Nouvelles Natures en Ville au Service de Saverne] présenté par Adèle Guerri-Gramont, Charlotte Goulet, Vincent Mesnard a exploré la dépollution et la reconversion de trois non lieux de la ville de Saverne : des stations essence.
 
Le jury leur a décerné le premier prix, le 21 octobre dernier, parmi 25 projets sélectionnés.
 
Adèle Guerri-Gramont, Charlotte Goulet, Vincent Mesnard
“Nous nous sommes demandés s’il était possible de retrouver des écosystèmes urbains dont les interactions permettraient de dépolluer les sols de nouveaux lieux aux usages biodiversifiés, dans une symbiose de quartier.
Le projet présente trois exemples de reconversion de stations services en espaces publics au service de la ville et de ses habitant.e.s. En tirant parti de procédés naturels de dépollution de ces sites rongés par les hydrocarbures, une architecture et des aménagements urbains se dessinent, ouvrant de nouveaux usages biodiversifiés à ces structures symboliques, donnant naissance à des symbioses de quartier.
A travers trois interventions, à la fois causes et conséquences des mutations mobilitaires globales, le projet questionne le rôle de l’urbaniste dans la gestion de friches polluées en leur imaginant un futur plus verdoyant.
 
Intimement liées au réseau viaire urbain, les stations service présentées sont des points d’activation, des éléments déclencheurs dans la ville, des points d’impulsions pour diffuser de nouvelles manières de circuler et de consommer. Dès demain, en mettant en place ces trois micro-projets, on modifie une tranche de rue. Après-demain, ces schémas de partage de l’espace public s’étendent au quartier, à une fraction de ville. Après-après-demain, la dynamique se propage dans toute la ville, un équilibre s’installe créant un écosystème urbain stable dans lequel biocénose et biotope évoluent conjointement.
 
En faisant l’éloge de la lenteur, en questionnant la notion de “nature” et en croyant en la force du collectif et de la participation citoyenne, nous vous invitons à rêver avec nous d’un avenir radieux pour ce qui sont devenus des “non lieux” dans les villes du Grand Est.”
 
 

Bravo aux lauréats !

Dans les mêmes thématiques :

Envoyer un message

Le message ne sera pas publié mais sera reçu et traité par nos équipes.

Vous êtes dans un espace d’expression institutionnel de l’INSA Strasbourg, veuillez ne pas y insérer de données relatives à votre vie privée ou contraire à l’ordre public et aux bonnes mœurs.

ADMISSION : attention, si votre message concerne une question relative aux admissions ou au contenu de l'une des formations de l'INSA Strasbourg, lisez d'abord les pages correspondantes (candidats ou formations) sur notre site web www.insa-strasbourg.fr.
Les réponses à vos questions s'y trouvent très probablement !