AI3

L’Aubette, la « Sixtine de l’art moderne » à Strasbourg, par le journal L’Alsace


Par Laura Grissolange

8 janvier 2021

En décembre 2020, le journal L'Alsace a consacré un article à l'Aubette 1928 et sa transformation artistique portée par trois figures majeures de l'avant-garde. Les étudiants en 3ème année du double cursus architecte ingénieur de l'INSA Strasbourg s'étaient appropriés le lieu en octobre 2020 pour exposer des travaux plastiques et livrer une performance.

« Il s’agit bien sûr d’un lieu patrimonial, à visiter pour découvrir le travail de trois grandes figures de l’art moderne, Jean Arp, Sophie Taeuber-Arp et Theo van Doesburg. Mais l’Aubette 1928 se veut aussi un endroit ouvert à la création actuelle, comme elle l’avait été lorsque les frères Horn avaient fait appel à ces artistes dans les années vingt ».

Pour Barbara Forest, conservatrice en charge de l’Aubette 1928 au sein du réseau des Musées de Strasbourg, le site doit être habité par la création contemporaine. Qui d’ailleurs y effectue de régulières incursions.

À l’image de l’installation conçue par des étudiants de l’Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg qui dialogue actuellement avec les décors de Van Doesburg […].

Extrait de l’article publié le 20/12/20 dans le journal L’Alsace

Lire en entier l’article de L’Alsace, L’Aubette, la « Sixtine de l’art moderne » à Strasbourg

À lire également, la série d’articles sur le projet d’arts plastiques No man’s land, no man’s water mené par les étudiant·e·s et exposé à l’Aubette 1928 :

http://architecture.insa-strasbourg.fr/no-mans-land-no-mans-water-15-octobre-2020-soiree-inaugurale-a-laubette-1928/

Dans les mêmes thématiques :